Les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de folk

Les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de folk

Le kalimba est un instrument à lamelles à cadre métallique, généralement avec six à quinze lames selon le modèle. Certaines de ses partitures sont également disponibles en taille de guitare et en taille de basse. Les musiciens de folk utilisent le kalimba pour jouer des harmonies et des mélodies. Les techniques de jeu du kalimba peuvent varier selon le type de musique que vous jouez. Ci-dessous sont les quelques techniques qui sont le plus communément utilisées par les musiciens de folk.

Jouer des arpèges

L’une des techniques les plus populaires qui sert aux musiciens de folk est celle des arpèges. Les arpèges sont des mélodies composées de sons aigus et doux joués à intervalles, tels que des accords joués un ton à la fois. Les arpèges sont couramment utilisés dans les chansons folkloriques, c’est l’une des principales raisons pour lesquelles les musiciens de folk choisissent souvent le kalimba. Pour ceux qui souhaitent jouer des arpèges, il est nécessaire de s’aider de partitions pour vous guider.

Alternage des mains

Le kalimba est assez facile à jouer et le mouvement des mains est assez simple et peu compliqué. La technique appelée alternage, où les mains bougent constamment entre les notes, est très pratique pour les musiciens de folk. Les musiciens peuvent facilement alterner les accords et les mélodies à l’aide de mouvements simples et fluides. Cette technique consiste à jouer une note avec une main, puis à passer à l’autre main pour jouer la note suivante. De plus, les musiciens peuvent essayer de moduler le son en variant la pression des doigts sur les lamelles.

Jouer en douceur:

Les musiciens de folk sont connus pour écrire des chansons qui peuvent être jouées avec un sentiment de douceur et de mélancolie. Pour ce faire, les musiciens peuvent adopter des techniques telles que le “perfling”, qui consiste à jouer une mélodie en frappant beaucoup plus doucement les lames du kalimba. Les musiciens de folk peuvent aussi utiliser la technique de “bruissement” qui consiste à jouer des notes et des accords en les frottant plutôt qu’en les frappant avec les doigts. Enfin, les musiciens peuvent également jouer en utilisant des techniques plus complexes telles que le “tapping” et le “hammering” pour produire des sons plus mélodiques.

Jouer des mélodies improvisées

Certaines des plus grandes chansons folkloriques sont le résultat de l’improvisation de mélodies et de riffs. Les musiciens peuvent s’inspirer des chansons qu’ils ont entendues pour jouer des mélodies sur le kalimba. Le kalimba peut aussi être utilisé pour jouer des mélodies très simples qui peuvent ensuite être arrangées avec des mélodies plus complexes. La pratique est la clé de l’improvisation et de la créativité. Les musiciens de folk peuvent donc pratiquer quotidiennement pour améliorer leurs techniques et leurs compétences.

Utilisation d’effets et d’accompagnements

Les musiciens de folk peuvent également utiliser des effets pour rendre leurs chansons plus musicales et plus intéressantes. Les effets tels que les réverbérations, les aigus et les delays peuvent être utilisés pour compléter des mélodies ou des riffs. Les accompagnements sont également un moyen populaire pour enrichir les mélodies. Les musiciens peuvent jouer des notes simples en arrière-plan pour accompagner une mélodie principale. Les accompagnements peuvent être joués au kalimba ou à l’aide d’autres instruments.

Le kalimba sert principalement à jouer des mélodies folkloriques, mais il peut également être utilisé pour jouer des morceaux jazz, classiques et même modernes. Les techniques de jeu décrites ci-dessus peuvent servir de point de départ pour les musiciens de folk qui souhaitent expérimenter avec le kalimba. En fin de compte, les techniques de jeu s’améliorent avec la pratique et même l’improvisation.