Les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de musique folklorique

africaine

Comprendre et apprendre les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de musique folklorique africaine.

Le kalimba est un instrument de musique très populaire en Afrique. Il s’agit d’une petite boîte métallique avec des lamelles en métal, généralement en acier, qui produit des sons aigus lorsque les lamelles sont touchées. Les musiciens de musique folklorique africaine ont depuis longtemps exploré le kalimba et l’ont intégré à leur musique. Si vous souhaitez jouer du kalimba, il est important de comprendre les différentes techniques de jeu. Cet article se penche sur les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de musique folklorique africaine.

Touchez et glissez : une technique de base

L’une des techniques les plus courantes pour jouer du kalimba est de toucher les lamelles et de les faire glisser vers le haut ou vers le bas. Cette technique est principalement utilisée pour ajouter une nuance riche et détaillée à une mélodie. La vitesse et le volume de la note peuvent être contrôlés en fonction de la manière dont le joueur touche la lame. En général, les notes plus rapides et des touches plus volumineuses sont obtenues par des touches plus fermes. De même, les notes plus lentes et plus denses sont obtenues par des touches plus douces. Cette technique est une excellente introduction au kalimba et ouvre la porte à une expérimentation et à une exploration plus approfondie de cet instrument complexe et riche en possibilités.

Tremolo : une technique plus avancée

Une technique plus avancée connue sous le nom de tremolo est utilisée pour jouer du kalimba. La technique consiste à jouer plusieurs notes très rapidement les unes à la suite des autres, ce qui crée une texture vibrante et riche. Bien que le tremolo soit difficile à maîtriser, il est idéal pour ajouter des éléments de profondeur et d’intensité à une performance de kalimba.

Avec la bonne pratique et une bonne maîtrise technologique, les musiciens peuvent créer des effets très expressifs en jouant des tremolos plus longs et plus complexes.

Grattement et frottement : des possibilités infinies

Un autre type de technique courante consiste à gratter les arêtes des lamelles à l’aide d’un objet comme une balle de ping-pong ou un ongle. Cette technique remplace le toucher et le glisser des lamelles. Elle produit des textures sonores plus intenses et crée des effets variés et intéressants pour enrichir le son du kalimba.

Enfin, frotter les arêtes des lamelles avec un doigt ou un objet métallique produit un genre de sons très distincts et étonnants qui peuvent ajouter une variété intéressante à un morceau. Cette technique est couramment utilisée par les musiciens de musique folklorique africaine pour donner de la profondeur et de la texture à leur morceau de kalimba.

Conclusion

Le kalimba est un instrument riche et riche en possibilités qui peut être exploré par les musiciens de musique folklorique africaine. En comprenant les différentes techniques de jeu, il est possible de jouer une variété de mélodies expressives et de profiter de la richesse de ce instrument. Que ce soit la technique de base de toucher et de glisser, le tremolo ou le grattement et le frottement des lamelles, les musiciens de musique folklorique africaine peuvent trouver diverses façons de s’amuser et d’explorer les possibilités du kalimba.