Les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de musique funk

Les différentes techniques de jeu du kalimba pour les musiciens de musique funk

Le Kabimba, également connu sous le nom de mbira, est une petite planche en bois avec des lamelles métalliques qui s’utilise le plus souvent comme guitare africaine avec des sons doux et apaisants. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est que le kalimba peut être aussi un instrument de musique funky et puissant si on sait comment l’utiliser. Nous allons lister certaines techniques très efficaces pour aborder ce style de musique avec son kalimba.

Les techniques d’interprétation des notes

Lorsque vous jouez du funk avec un kalimba, il faut faire attention à la manière dont vous interprétez les notes. Palpez chacune des lamelles métalliques de votre kalimba et remarquez que certaines ont des sons un peu plus graves et profonds, tandis que certaines sont aigües. Il est important de mélanger ces profondeurs et hauteurs pour le meilleur effet à la fin. Vous pouvez aussi ajouter des grattements en pressant deux lamelles métalliques simultanément ou en tapant sur la table où est posé le kalimba. Vous pouvez également freiner ou relâcher la pression quand vous jouez pour ajouter une touche d’originalité et d’énergie à votre musique.

L’utilisation des rythmes

Le funk est avant tout une musique rythmique et les rythmes doivent être choisis pour complémenter et soutenir vos mélodies. Les rythmes peuvent être très simples et basiques : telle une suite d’accords ascendants et descendants avec des moments forts et des moments calmes. Il est également possible de faire des combinaisons complexes de petites mélodies courtes en alternance avec des palpitations plus longues et plus profondes.

L’utilisation des improvisations

L’une des grandes forces du funk est l’improvisation. Les improvisateurs sont libres d’explorer leur créativité et leur imagination et d’utiliser leurs capacités musicales pour ajouter de la profondeur et de la texture à leur musique. Avec le kalimba, vous pouvez vous permettre d’improviser avec des riffs, des lignes de basse faits avec les doigts et un peu de groove. Ces techniques sont très polyvalentes et peuvent être utilisées pour ajouter une variété et de la vie aux mélodies funk.

L’utilisation des effets

L’utilisation d’effets est une autre manière de diversifier et de fournir un sentiment de profondeur à votre funk avec un kalimba. Vous pouvez ajouter un peu d’ambiance et un peu de magie en utilisant des effets tels que les delays, les reverbs et les filtres. Ces effets peuvent entrelacer les mélodies et les rythmes d’une manière subtile et apporter des nuances à votre funk.

En résumé, le kalimba est un instrument polyvalent qui peut être utilisé pour jouer des morceaux de funk qui sont aussi intrigants et intéressants que ceux qui sont joués sur une guitare électrique. Les techniques mentionnées ci-dessus sont très efficaces pour produire un son funk avec le kalimba et il est primordial de les utiliser ensemble pour atteindre le meilleur résultat.