Les différentes variantes du kalimba dans le monde : mbira, sanza, karimba, etc.

Les différentes variantes du kalimba dans le monde : mbira, sanza, karimba, etc.

Le kalimba est un instrument de musique dont l’origine remonte à l’Afrique. Il peut avoir plusieurs noms tels que mbira, sanza, karimba ou chimelechike. Quelle que soit son appellation, ce type d’instrument se présente sous une forme avec des plaques métalliques ou en bois fixées à une caisse de résonance.

L’histoire du kalimba (mbira, sanza, karimba et chimelechike)

Le kalimba est l’un des instruments les plus anciens et mystérieux d’Afrique. Il est originaire du continent africain, plus précisément du Zimbabwe et du Mozambique. Sa particularité est qu’il existe sous forme de plaques métalliques ou en bois fixées à une caisse de résonance. Son nom provient de la racine kali qui signifie « guérir ». Les premières prières et musiques destinées à guérir les âmes ont été jouées à l’aide de cet instrument.

Au fil des siècles, le kalimba s’est répandu dans le monde entier, et s’est développé différemment, acquérant ainsi de nombreuses variantes selon les régions et les peuples qui en jouaient : l’mbira, le sanza, le karimba, le chimelechike, etc.

Les variantes modernes de kalimba

Les variantes modernes du kalimba sont nombreuses, et chacune possède ses propres caractéristiques. Les mbira sont généralement faites de plaques métalliques fixées à une caisse de résonance creuse en bois, tandis que les sanza sont plus longues et font appel à des cordes pour obtenir plusieurs notes. Le karimba est quant à lui conçu à partir de plaques métalliques fixées à un seul tuyau de résonance, et possède des tonalités d’un octave plus graves que les mbira.

Chacune de ces variantes est souvent accompagnée d’un tambour, qui sert à maintenir le rythme et à appuyer les notes jouées. Par ailleurs, les sons produits par ces instruments sont perçus comme très apaisants, et ils sont souvent associés à la méditation et à la thérapie.

Le kalimba dans le monde contemporain

De nos jours, le kalimba est un instrument très populaire. En plus d’entendre ce type de musique dans les endroits plus traditionnels, il est possible de le retrouver dans des concerts plus récents et diversifiés, comme des spectacles de jazz, des comédies musicales, des musiques pour le cinéma. On retrouve même des célèbres artistes tels que Youssou N’Dour, Stevie Wonder ou John Lennon qui ont utilisé leurs talents et leurs styles pour mettre en valeur cet instrument et le rendre plus accessible au public.

Le kalimba est donc un instrument très polyvalent, qui se joue à la fois dans des contextes à la fois conviviaux et religieux. De plus, il est extrêmement facile à apprendre et à utiliser ce qui le rend accessible à tous. Enfin, le kalimba est une création très spéciale et riche qui a réussi à traverser les siècles.