Les différentes méthodes de notation de la musique sur le kalimba

Les différentes méthodes de notation de la musique sur le kalimba

Le kalimba est un petit mélodica à tiges rampantes dont les racines sont profondément enracinées dans la musique africaine. Il est également nommé “thumb piano” ou “wooden mbira” et est considéré comme l’un des instruments à cordes et à lames les plus simples à jouer. Comme la plupart des instruments à cordes et à lames, le kalimba est à la fois facile à jouer et difficile à interpréter. A cause de son style de jeu non conventionnel et des nombreuses méthodes de notation disponibles, plusieurs joueurs hésitent parfois à apprendre à jouer le kalimba. Pour aider les joueurs à se familiariser avec le kalimba, découvrons les différentes méthodes de notation qui peuvent vous aider à jouer des morceaux plus facilement.

Notation avec des nombres

Cette méthode de notation du kalimba est la plus répandue et la plus simple. En utilisant des nombres, le kalimba peut être noté de façon très précise. Dans cette notation, les notes sont désignées par des nombres allant de 1 à 8 (1 étant la note la plus grave, 8 étant la plus aiguë) Les autres lettres majuscules (A – G) peuvent aussi être utilisées pour désigner les notes. Chaque lettre correspond à un numéro différent, de sorte que A = 1, B = 2, etc. Les nombres / lettres peuvent être associés à des lignes ou à des cases comme indiqué ci-dessous :

8
7
6
5
4
3
2
1

les différentes méthodes de notation de la musique sur le kalimba

Ainsi, la méthode de notation consiste à noter chaque note de votre morceau de musique avec un nombre ou une lettre, et à les disposer comme ci-dessus. L’avantage de cette méthode de notation est qu’elle est très simple et que vous pouvez très facilement apprendre à retrouver et à jouer n’importe quelle note.

Notation anglo-saxonne

La notation anglo-saxonne est une autre méthode couramment utilisée pour noter le kalimba. Elle est similaire à la notation avec des nombres, mais elle utilise les notes telles qu’elles sont normalement référencées dans la musique classique, c’est-à-dire un système de notes de la lettre A à G (A, B, C, D, E, F, G). Les notes sur le kalimba peuvent être situées sur une gamme diatonique ou chromatique (c’est-à-dire que la gamme peut être basée sur des intervalles ou des demi-tons plus petits). Par exemple, le nombre 8 peut être noté A, 9 B, etc. Avec cette méthode de notation, le joueur peut jouer plus facilement une grande variété de musiques.

Les autres méthodes de notation

Il existe d’autres méthodes de notation pour le kalimba. Certaines méthodes sont plus précises que d’autres car elles notent chaque note et chaque pause avec des symboles spécifiques. Par exemple, le “system of beams and flags” établit un code d’une ligne de notes constituée de traits et de drapeaux. Il existe également d’autres méthodes plus simples telles que celle du livre des accords qui ne note que les accords.

Ainsi, avec des méthodes de notation différentes et variées, le kalimba peut être joué plus facilement et avec plus de précision. Que vous soyez débutant ou avancé, trouvez une méthode de notation qui vous convient et qui vous aide à jouer vos morceaux préférés